Français | عربي | English

Accueil > Le Noble Coran > Introduction aux sourates du Coran > Sourates 31 à 40 > Sourate Saba’
Introduction aux sourates du Coran
Section : Sourates 31 à 40

Sourate Saba’

jeudi 7 juin 2001

Nom

La sourate tire son nom du verset 15 où le mot Saba’ est mentionné. C’est une façon symbolique de signifier que c’est la sourate où Saba’ est évoquée.

Période de Révélation

La période exacte de sa révélation n’est connue par aucune tradition fiable. Cependant, son style montre qu’elle fut révélée soit au milieu de la période mecquoise, soit à son début. Si c’est le milieu de la période mecquoise, il s’agirait de sa première étape où la persécution des musulmans n’était pas encore devenue tyrannique. A cette époque, il s’agissait d’éliminer le message islamique en recourant à la dérision et aux rumeurs pour le ridiculiser et en essayant de propager de fausses allégations et des suggestions malfaisantes dans l’esprit des gens.

Thème

La sourate traite des objections que soulevèrent les infidèles quant au Message du Monothéisme prêché par le Noble Prophète et l’Au-delà, ainsi qu’aux objections
faites concernant [la véridicité de] sa Mission Prophétique elle-même ; objections adressées la plupart du temps en recourant à des allégations absurdes, l’ironie et la raillerie. Une réponse fut apportée à chacune de ces objections, parfois en la citant ou simplement en y répondant de telle sorte que l’endroit où l’objection en question est traitée apparaît clairement.

Les réponses prennent la plupart du temps la forme d’ordres, de remontrances et d’arguments. Dans certains passages, les infidèles sont avertis des conséquences
regrettables de leur entêtement. A cet égard, les récits du peuple de Saba’ ainsi que les prophètes David (Dawûd) et Salomon (Sulaymân) sont relatés pour aboutir à cette leçon : "Vous avez ces deux précédents historiques. D’une part, vous avez les récits des Prophètes David et Salomon que Dieu a généreusement comblés par de grands pouvoirs et d’une grande gloire qui ne furent octroyés à presque aucun de leurs prédécesseurs. Malgré cela, ils n’étaient aucunement orgueilleux ou arrogants, bien au contraire, ils restèrent des serviteurs pleins de reconnaissance envers Allâh. Jamais ils ne se sont rebellés. D’autre part, lorsque Allâh accorda Ses bienfaits au peuple de Saba’, ils devinrent orgueilleux. Par conséquent, ils furent complètement détruits et dispersés, pour disparaître et ne subsister que dans les légendes et les récits du passé. En gardant ces précédents à l’esprit, vous pouvez voir et juger par vous-mêmes quelle vie est meilleure : celle établie sur la foi en le Monothéisme et en l’Au-delà, ainsi que la gratitude envers Allâh, ou bien celle bâtie sur la mécréance, le polythéisme, la négation de l’Au-delà et l’adoration de l’ici-bas".

P.-S.

Traduit de l’anglais du site de l’association des étudiants musulmans de l’USC.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.