Français | عربي | English

Accueil > Le Noble Coran > Introduction aux sourates du Coran > Sourates 11 à 20 > Sourate Hûd
Introduction aux sourates du Coran
Section : Sourates 11 à 20

Sourate Hûd

dimanche 22 octobre 2000

Nom

Cette sourate porte le nom du prophète Hûd dont l’histoire est narrée aux versets 50 à 60.

Si nous examinons son thème en profondeur, nous arrivons à la conclusion qu’elle a été révélée à la même période que sourate Yûnus et, très probablement, immédiatement après elle.

Sujet

Cette sourate traite du même sujet que sourate Yûnus, à savoir l’invitation au message, l’exhortation et l’avertissement, à la différence près que l’avertissement est plus sévère.

Ceci est également confirmé par la tradition : On raconte qu’un jour, après la révélation de cette sourate, le Compagnon du Prophète Abû Bakr dit au saint Prophète : « dernièrement j’ai remarqué que tu devenais de plus en plus vieux . Quelle en est la raison » ? Le prophète répondit : « Sourate Hûd et les sourates semblables me vieillissent » Ceci montre que c’était des moments très durs pour le prophète et que ces avertissements sévères augmentaient énormément son anxiété provoquée par la persécution des Qurayshites qui faisaient les pires choses pour détruire le message de l’Islam.

Il était évident pour le saint prophète que la dernière limite de répit donnée par Allah était de plus en plus proche et il craignait que la période de répit n’expire et que son peuple soit saisi par le châtiment. L’invitation était la suivante : obéissez au Messager d’Allah, abandonnez l’associannisme (le shirk), adorez Allah et Allah seulement : Fondez entièrement votre mode de vie sur la croyance que vous serez rappelés pour rendre compte dans l’Au-Delà.

L’avertissement est le suivant : Souvenez-vous que ces peuples qui ont mis leur foi dans l’aspect extérieur de cette vie terrestre, et ont rejeté le Message des prophètes ont, de ce fait, essuyé des conséquences terribles. Par conséquent, vous devriez réfléchir sérieusement et voir si vous voulez suivre le même chemin dont l’histoire a prouvé qu’il était celui de la ruine.

L’avertissement est le suivant : Ne vous laissez pas tromper par le délai du châtiment à venir : c’est à cause du sursis qu’Allah vous a accordé par Sa Grâce pour que vous puissiez vous améliorer : si vous ne profitez pas de cette opportunité, on vous infligera un châtiment inévitable qui vous détruira tous à l’exception des croyants.

Au lieu de s’adresser directement aux gens, le Coran se sert des histoires des peuples des Prophètes Nûh (i.e. Noé), Hûd, Sâlih, Lût (i.e. Loth), Shu`ayb et Mûsâ (i.e. Moïse) pour atteindre les sujets mentionnés précédemment.

Le plus important dans leurs récits c’est que quand Allah rend Son jugement sur les hommes, il n’épargne personne même si c’est un proche parent du prophète de l’époque. Sera seulement sauvé celui qui aura cru au Prophète, et personne d’autre même si c’est le propre fils du prophète ou son épouse. Plus encore,la foi exige de chaque croyant d’oublier totalement ses liens (de parenté ou autre) quand le jugement arrivera et de se souvenir seulement des liens tissés par la foi.

Car il est contraire à l’esprit de l’Islam de montrer une quelconque considération aux liens de sang ou de race (origine). Les musulmans ont mis en pratique ces enseignements lors de la bataille de Badr, 4 ans après la révélation de cette sourate.

P.-S.

Traduit de l’anglais du site de l’association des étudiants musulmans de l’USC.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.