Français | عربي | English

Accueil > Le Noble Coran > Introduction aux sourates du Coran > Sourates 1 à 10 > Sourate Yûnus (Jonas)
Introduction aux sourates du Coran
Section : Sourates 1 à 10

Sourate Yûnus (Jonas)

mardi 24 juillet 2001

Nom

La sourate prend son nom du verset 98, dans lequel il y a une référence au Prophète Yûnus (Jonas). Le nom, comme d’habitude, est symbolique et n’indique pas forcément que la sourate traite de l’histoire du Prophète Jonas.

Période de Révélation

Nous apprenons des traditions, et cela est confirmé par le contenu de la sourate elle-même, que la sourate entière a été révélée à la Mecque. Mais certaines personnes sont d’avis que certains de ses versets ont été révélés à Médine. C’est, cependant, un avis superficiel. La continuité du thème montre clairement qu’il n’y a pas de versets isolés ni des sujets révélés en plusieurs fois et à différentes occasions . Au contraire, c’est, du début à la fin, un discours étroitement lié et qui a dû avoir été révélé en une seule fois. En plus de cela, la nature de son thème est une preuve claire que la sourate appartient à la période Mecquoise.

Temps de Révélation

Nous n’avons pas de tradition nous informant sur la période de révélation, mais son sujet indique clairement qu’elle a été révélée pendant la dernière période du séjour du Saint Prophète à la Mecque. Le mode du discours suggère qu’au moment de sa révélation, l’antagonisme des adversaires du Message était devenu si intense qu’ils ne pouvaient tolérer ne serait-ce que la présence du Saint Prophète et de ses disciples parmi eux et cette animosité avait atteint à un point tel qu’on ne pouvait garder aucun espoir quant à leur compréhension et l’acceptation du Message du Prophète. Cela indique que la dernière étape de la vie du Prophète parmi ces gens était venue et que l’avertissement final comme contenu dans cette sourate a dû être donné.

Ces caractéristiques du discours sont une preuve claire que la sourate a été révélée pendant la dernière période du Mouvement à la Mecque. Un autre élément qui détermine ce fait plus spécifiquement est la mention (ou l’absence) de quelques allusions directes ou indirectes sur l’Hijrat (Émigration) de la Mecque. Comme cette sourate ne contient aucune suggestion à ce sujet, ceci prouve qu’elle a précédé les sourates qui en font état. Maintenant que nous avons déterminé la période de sa révélation, il n’y a pas besoin de répéter son contexte historique parce que cela a déjà été exposé dans les sourates 6 et 7.

Thème et sujets abordés

Ce discours traite de l’invitation au Message, de la remontrance et de l’avertissement. Dans les versets d’introduction, l’invitation a été étendue de la manière suivante :

"Les gens considèrent comme une chose étrange que ce Message soit transmis par un être humain, en le taxent de sorcellerie, alors qu’il n’y a rien d’étrange à cela, ni aucune relation avec la sorcellerie ou la divination. Il vous informe simplement sur deux vérités. D’abord, Allah, qui a créé l’univers et le gère, est, en fait, votre Maître et Seigneur et Il est Le Seul à mériter votre adoration. La deuxième vérité est qu’après la vie ici bas, il y aura une autre vie dans l’au-delà, où vous devrez rendre compte de la vie dans ce monde et serez récompensé ou puni selon que vous aurez adopté l’attitude juste exigée par Lui après L’avoir reconnu comme Maître ou selon que vous aurez agi contre Sa volonté. Chacune de ces deux vérités, que le Messager vous présente, sont ’des vérités’ en elles-mêmes que vous les reconnaissiez comme telles ou non. Il vous invite à les accepter et à y conformer votre vie. Si vous acceptez cela, vous aurez une fin bénie ; autrement, vous vous connaîtrez des fins malheureuses."

Après l’introduction, les sujets suivants ont été traités de façon appropriée :

  1. Les preuves des doctrines du Monothéisme (tawhîd), de la Providence et de la vie après la mort ont été fournies à l’aide d’arguments satisfaisant les esprits et les coeurs de ceux qui écoutent le Message sans préjugés ni bigotterie avec la seule intention de se préserver de la déviation et de ses résultats maléfiques et non pas pour polémiquer vainement.
  2. Les malentendus qui empêchaient (et empêchent toujours) les gens d’accepter les doctrines du Monothéisme et de l’Au-Delà ont été dissipés. Puis, les gens ont été mis en garde contre les négligences qui obstruent leur chemin.
  3. Ces doutes ont été dissipés et des réponses ont été fournies aux objections opposées à la mission prophétique de Muhammad - que la paix de Dieu soit sur lui - et au Message qu’il apportait.
  4. Un descriptif pittoresque de la vie dans l’Au-Delà a été dressé en guise d’avertissement pour les gens afin qu’ils réforment leur comportement dans ce monde au lieu de regretter ultérieurement leur conduite.
  5. Ils ont été exhortés et avertis que la vie dans ce monde est réellement un test et une épreuve. Le temps qui lui est imparti s’étend seulement jusqu’au dernier instant de la vie terrestre et qu’il s’agit là de la seule chance qu’ils auront d’accepter le Message et de réussir cette épreuve. Par conséquent, ils doivent utiliser au mieux l’opportunité que représente la nomination du Prophète Muhammad - que la paix de Dieu soit sur lui - pour leur guidance et pour obtenir la vraie Connaissance de la Réalité à partir du Coran qui lui a été révélé. A défaut, ils seront rongés de remords pour toujours.
  6. Leur attention a été attirée sur certains de leurs actes manifestement ignorants et déviants qui découlent directement de la négligence de la Guidance Divine dans leur vie.

    A ce sujet, le récit du Prophète Noé a été relaté brièvement ainsi que celui du Prophète Moïse de manière détaillée pour marquer les esprits par quatre choses :

    Premièrement, "Étant donné que votre attitude vis-à-vis du Prophète Muhammad - paix et bénédictions de Dieu sur lui - ressemble à celle des peuples des Prophètes Noé et Moïse à leur égard, vous devez avoir la certitude que vous subirez les mêmes conséquences qu’eux." Deuxièmement, "Ne pensez pas que les conditions précaires et la faiblesse du Prophète et de ses disciples vont durer. Sachez que Dieu le Tout-Puissant qui a jadis appuyé les Prophètes Moïse et Noë les soutient également, qu’Il modifie les circonstances si soudainement et de manière si radicale que personne ne peut en faire la prévision." Troisièmement, "Si vous ne profitez pas du sursis que Dieu vous a accordé pour réformer votre vie dès maintenant, si vous repoussez cette réforme au dernier moment, eh bien sachez que les disciples du Saint Prophète ont été rassurés qu’ils ne perdraient pas de leur courage à cause de la sévérité des circonstances créées par leurs opposants. Ceci est d’autant plus vrai dans les moments où ils étaient dans une situation de détresse véritable. De plus, ils ont reçu des instructions sur la façon de mener à bien leur Mission dans des circonstances aussi difficiles. Ils ont aussi été ordonnés de rester sur leurs gardes contre l’attitude des Israélites lorsque Dieu les avait secourus de la tyrannie du peuple de Pharaon."

  7. A la fin de la sourate, le Saint Prophète a été ordonné de déclarer : "Ceci est le Crédo et ceci est la règle de conduite que Dieu a prescrits. Nul changement ne peut les toucher. Celui qui accepte de s’y plier le fait pour son propre bien et celui qui les rejette le fait à son propre péril."

P.-S.

Traduit de l’anglais du site de l’association des étudiants musulmans de l’USC.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.